top of page

Paroles de Paix




Beaucoup réclament à grand cri la création d'un "état palestinien"...

Pourquoi, depuis le temps, ils ne l'ont pas créé ??

Parce qu'aucun d'entre eux n'en a le pouvoir !


Depuis 75 ans, qu’est-ce qui empêche la communauté internationale ou l’ONU de créer l’Etat arabe de Palestine ?

S'ils avaient ce pouvoir, il y a bien longtemps qu’ils l’auraient utilisé.

C'est tout simplement le droit international, issu de la charte de l'ONU elle-même, qui l'interdit !


Créer un tel État sur les terres juives de la Palestine de l'Ouest du Jourdain serait illégal en vertu de l’article 80 de la Charte des Nations Unies, et outrepasserait l’autorité juridique que l’ONU s’est elle-même donnée.

C’est pourquoi L’ONU et la communauté internationale ne le fait pas.

Elle est totalement bloquée par sa propre Charte, quelle que soit sa volonté politique.

De toute façon, l’ONU n’a pas le pouvoir de créer d'état, seulement de reconnaître son existence ou non une fois qu'il est légalement créé :

Il est bon de rappeler qu’aucun article de la Charte des Nations Unies ne donne ni au Conseil de sécurité, ni à l’Assemblée générale, ni au Conseil de tutelle, le pouvoir de créer un État indépendant.


Si ce pouvoir avait existé, l’ONU serait un pouvoir législatif universel qui pourrait faire ou défaire les États par sa propre volonté, mais elle ne s’est pas donné ce droit à sa création en remplacement de la société des nations.

De plus, l’ONU ne peut pas non plus confisquer une partie du territoire d’un autre Etat, quel qu'il soit en vue d'en créer un nouveau.

La Charte des Nations Unies est donc un traité international qui a force de lois internationales pour tous ces membres.


Cet "article 80", empêchant l'ONU de créer ou défaire un état sans l'accord total de tous les parties concernées, conserve intacts tous les droits accordés aux Juifs dans le Mandat britannique pour la Palestine de l'Ouest du Jourdain par la Société des Nations, même après l’expiration dudit mandat le 14 mai 1948.

De quoi s’agit-il ?

L'article 80 de la Charte de l’ONU interdit, au regard de la loi internationale, d’approuver la demande de l’Autorité arabe palestinienne, de l’OLP et de la ligue arabe pour la création d'un état arabe palestinien sur le territoire de la Palestine de l'Ouest du Jourdain car la Charte des Nations Unies est un traité international et que son article 80 a force de loi internationale :

Appliquée au cas de la Palestine mandataire, il explique que les Droits qui ont été donnés aux Juifs sur la terre de la Palestine de l'Ouest du Jourdain, ne peuvent être modifiés d’aucune façon !


Sauf en trois cas :

1) Si un accord de tutelle entre les États ou parties concernées avait transformé le mandat en tutelle, ou en « territoire sous tutelle ».

En vertu du chapitre 12 de la même Charte, l’ONU avait une fenêtre de trois ans pour ce faire, entre le 24 octobre 1945 (date où la Charte des Nations Unies est entrée en vigueur) et le 14 mai 1948, date où le mandat britannique sur la Palestine a expiré et l’Etat d’Israël a été proclamé.

Mais ça n'a pas été le cas !


2) Si la partition de la Palestine de l'Ouest du Jourdain, proposé par l'ONU en 1947 (la Palestine de l'Est du Jourdain étant devenu l'État indépendant du royaume de Jordanie en 1946, un an plutôt donc, et représentant 77% du territoire total de la Palestine mandataire), avait eu l'accord total de tous les parties concernées il y aurait eu un État juif et un État arabe sur ce territoire.

Seulement voilà, bien que les juifs aient accepté (tout en sachant que ça n'apporterait pas la paix mais que c'était mieux que rien), les arabes ont refusé et rejeté en bloc cette partition et toute idée de partage entre un État arabe et un État juif (et déclarant la guerre d'abord aux juifs, puis à l'État d'Israël).

Et c'est pour cela, par ce que ce projet de traité international a été totalement refusé et rejeté par une des parties concernées (les arabes palestiniens), qu'il n'a pu être ratifié, qu'il a donc échoué et qu'il ne pourra donc plus jamais être légitime puisque légalement déclaré obsolète, périmé et plus valable, revenant d'office aux premiers traités internationaux de 1920 ayant ainsi toujours force de loi internationale !


3) Comme aucun accord n’a pu ou voulu être passé, les droits donnés aux juifs dans le mandat britannique sur la Palestine ont force exécutoire, et l’ONU est bloquée par cet article 80.

Elle ne peut ni l’annuler ni le modifier.

L’ONU n’a aucune possibilité de transférer une partie des Droits qui ont été donnés au peuple juif sur la Palestine de l'Ouest du Jourdain à une entité non-juive, l’Autorité arabe palestinienne en l'occurrence ou toute autre entité ou État.

Tous les juristes de l’ONU le savent, tous les spécialistes du droit international le savent, et butent sur cet article incontournable.


De quels droits parle-t-on ?

Article 6 du Mandat sur la Palestine :

Le droit pour les juifs d’immigrer librement sur la terre d’Israël et d’y établir des colonies de peuplement.

Il reconnaît donc, légalement, aux Juifs « le droit d’immigrer librement sur la terre d’Israël (la Palestine de l'Ouest du Jourdain) et d’y établir des colonies de peuplement », en confirmation de ce qui avait été décidé lors de la conférence de paix de San Remo en avril 1920.

Aucune partie de la Palestine concernée, celle à l'Ouest du Jourdain, par le mandat britannique n’a été donnée pour la création d’un Etat arabe, car les droits des Arabes à l’autodétermination leur ont été accordés ailleurs au travers des différents mandats donné par l'ONU aux britanniques et aux français :

En Jordanie (Palestine de l'Est du Jourdain), en Syrie, au Liban, en Irak, en Egypte, etc etc, contre un seul Etat juif, en Palestine historique de l'Ouest du Jourdain.

Il n’y a donc, d’un point de vue juridique pour l’ONU, aucune possibilité de créer encore un Etat arabe indépendant sur le territoire spécifique de l’ex-Palestine mandataire de l'Ouest du Jourdain réservé à l’autodétermination juive, et plus particulièrement en Judée et en Samarie.


Alors qui peut créer cet État aujourd'hui ou à l'avenir ?

La seule entité qui dispose du droit de créer l’État arabe de Palestine, selon le droit international, c’est Israël, et uniquement Israël et Israël l'a déjà créé !

OUI Israël a déjà créé un état arabe palestinien sur le territoire de la Palestine mandataire de l'Ouest du Jourdain, en donnant des terres de son territoire légitime, et c'est Gaza !

OUI Gaza est un état arabe palestinien libre et indépendant, avec frontières internationalement reconnues et sans aucune présence israélienne, ni même juive, sur son sol !


Mais si cet État arabe palestinien de Gaza n'est pas reconnu comme tel par Israël, l'ONU, la ligue arabe et la communauté internationale c'est pour deux raisons :

1)L'ONU, la ligue arabe et la communauté internationale veulent intégrer à cet État les territoires de Judée-Samarie, improprement et illégalement appelé Cisjordanie, ET ça c'est proprement inacceptable par Israël, ayant déjà céder Gaza, puisque la Judée-Samarie est un territoire historique légitimement juif !

2)L'OLP, l'autorité palestinienne et toutes les organisations palestiniennes, qu'elles soient politiques ou terroristes, refusent depuis 75 ans toute idée de partage du territoire de l'ex Palestine de l'Ouest du Jourdain entre arabes et juifs ; Tous veulent que l'ex Palestine de l'Ouest du Jourdain soit totalement, entièrement et uniquement arabe palestinien sans État juif !


VOILÀ POURQUOI BEAUCOUP S'EN PRENNENT CONSTAMMENT À ISRAËL, CHERCHENT À LUI FAIRE SUBIR UNE PRESSION CONSTANTE : PARCE QU'IL N'Y A QU'ISRAËL QUI PEUT CRÉER CE FOUTU ÉTAT ARABE PALESTINIEN QU'ILS RÉCLAMENT !


Conclusion :

Chaque fois qu’un média, un homme public, un politicien, une organisation internationale, un État, l’ONU, les 57 pays musulmans la composant avec leurs soutiens et vassaux, son Conseil des droits de l’homme, condamne les «colonies» israéliennes «illégales», c'est faire preuve d'une hypocrisie abyssale au regard du droit international, que tous connaissent, qui légalise et légitime Israël sur l'ensemble du territoire de l'ex Palestine mandataire de l'Ouest du Jourdain, Judée-Samarie et Golan compris !


Sinon, il y a belle lurette que tous ces gens auraient fait voter la création d'un état arabe palestinien et voir même la dissolution de l'état d'Israël. Buffalo


Merci à tous ces militaires non-juifs, qui connaissent comme moi, le sens réel du combat, car tous vos politiciens réunis n'ont que vocation de vous contrôler par la peur, par le fake. Ils se contre-fichent de la Palestine, du Yemen, du Togo et j'en passe, ce qu'ils veulent, c'est vous compter parmi leur partisans. Les peuples sont en guerre contre leur Élus, et le malheur s'abat sur nous, car nous n'avons pas la possibilité de nous défendre. Allons-nous continuer à subir encore et encore, et se cracher dessus par manque de datas.


Pour finir, voyez le pas de votre porte plutôt que de vous quereller pour le paillasson de votre voisin, faites le ménage chez-vous avant de vous occuper du monde qui vous entoure.

Des vidéos de Vérité, il y en a, mais celle-ci vous sont interdites, pour le moment.






142 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page